(514) 889-0037
Contactez-moi
Accueil > conseils, Pour les acheteurs > Pour les acheteurs

Pour les acheteurs

Pour la plupart des gens, l’achat d’une maison est un événement très important. Pour eux, il ne s’agit pas seulement d’améliorer leurs conditions d’habitation, mais aussi de s’assurer un confort psychologique. Il est vrai qu’on aimerait parfois passer un moment au calme, avec sa famille, sans être dérangé, profiter du temps qui passe en bavardant avec des amis sur sa véranda ou simplement retrouver un peu de solitude après une rude journée de travail.
Eh bien… voilà, vous avez décidé d’acheter une maison. Mais par où commence-t-on?

Nous sommes tous différents et pour certains d’entre nous, le processus de choix d’une résidence ne pose aucun problème. Dans l’exercice de ma profession, j’ai vécu des cas où le premier contact avec un client s’était concrétisé par l’achat d’une propriété dans la même soirée. Ces acheteurs perçoivent l’acquisition d’un immeuble comme une solution résidentielle, rien de plus. En conséquence, les détails supplémentaires, fussent-ils importants, ne sont pas des questions de principe, mais considérés comme quelconques.

Par contre, le choix peut être un problème fort complexe pour d’autres acheteurs. Pour eux, prendre une décision finale sera vraiment difficile. Cela est absolument normal.
Pour commencer, laissez-moi vous donner un conseil universel, mais en même temps simple : essayez d’aborder le problème du choix sans le transformer en un casse-tête insoluble. Bien sûr que l’achat d’une maison d’été est, et continuera d’être une tâche assez sérieuse, personne ne le nie. Pourtant, il y a des gens qui croient que le processus d’achat devrait avoir une durée illimitée. Ils sont sûrs que l’unique façon d’acheter la meilleure maison qui apparaîtra un jour sur le marché est d’attendre avec patience. En tant que professionnelle, je peux vous assurer que c’est faux.
Au Canada, tous les immeubles, à de rares exceptions, présentent une balance de prix homogène. Grosso modo, si vous cherchez une maison à un prix déterminé, vous n’aurez affaire qu’à des propriétés aux caractéristiques semblables. C’est une évidence : le prix est formé par l’offre et la demande.
Quel temps doit-on consacrer au choix de sa maison ? Selon mon expérience, on peut y consacrer de deux semaines à un mois. Cela veut dire que si vous n’avez pas eu l’occasion de trouver une option satisfaisante dans ce laps de temps, il faudra reconsidérer le budget alloué pour l’achat de l’immeuble ou réviser vos rêves, en les adaptant à vos possibilités financières. Non, on ne vous incite pas à acheter à la hâte, mais il n’existe pas de soldes d’été ou de Noël sur le marché immobilier.
La décision finale est particulièrement difficile quand il s’agit du premier achat d’un immeuble. L’erreur typique d’un novice en achat immobilier est d’entrer dans une période de profonde réflexion après avoir trouvé une maison agréable. L’acheteur aime la maison, mais il est assailli de doutes. Finalement, après avoir évalué tous les atouts et les défauts, l’acheteur se persuade enfin de la nécessité d’acheter cette maison. Ce qu’il oublie, c’est que la maison est en vente, c’est-à-dire que d’autres acheteurs potentiels l’ont aussi visité. Et malheureusement, de trop longues réflexions sur le thème « acheter ou non » mènent à la perte de l’opportunité d’achat : Si vous aimez la maison, essayez d’arriver à la décision finale le plus vite possible et préparez sans délais vos papiers. Si vous ne l’aimez pas, continuez à chercher. C’est votre agent qui détermine les critères de la recherche (le prix, la région, le nombre des chambres et autres) dans le cadre de vos besoins. C’est l’agent qui possède une grande base de données et qui peut déterminer parmi les immeubles disponibles, ceux qui répondent à vos exigences.
Il arrive que l’acheteur essaye d’aider l’agent et commence à chercher lui-même. Il parcourt des dizaines des rues espérant trouver une propriété qui, à son avis, n’a pas été repérée par l’agent. Si l’acheteur voit une maison qui lui semble un excellent choix, il appelle l’agent et lui demande de se renseigner sur les conditions de vente. Cette histoire classique a toujours la même fin : oui, c’est vrai, c’est une maison qui convient. L’unique problème est qu’elle coûte 50 ou 100 mille dollars de plus ou qu’elle ne répond pas aux autres critères. C’est simple.
Dans les cas comme ceux-ci, l’acheteur perd son temps inutilement, car il ne fait que vérifier l’information déjà analysée par l’agent à partir de la base de données des agents agréés. Croyez-moi, il n’y a aucun intérêt à contrôler des résultats d’opérations d’ordinateur.

L’acheteur est dans l’erreur en pensant que l’information dont dispose une agence sur les immeubles en vente n’est pas accessible aux autres agences. Toutes les compagnies immobilières de Montréal et de ses banlieues sont membres de la Chambre Immobilière du Grand Montréal et, à ce titre, elles utilisent le système Matrix, une base de données professionnelle sur tous les immeubles en vente. Chaque agent agréé et enregistré a accès à cette base.
N’oubliez pas que les services de l’agent sont gratuits pour l’acheteur.

En espérant que l’information que vous venez de lire vous aidera à effectuer
un choix judicieux,

Votre agente Ékatérina Ershova